Publié le Publié dans Blog

Equipements informatiques : comment mieux gérer la fin de vie d’un parc ?

Les questions sur la gestion de fin de vie des équipements informatiques font parties du quotidien des entreprises. Que faire quand le matériel ne fonctionne plus ou est jugé comme obsolète au regard de notre activité ? Depuis 2005 par la directive DEEE européenne transposée en France, tous les équipements doivent faire obligatoirement l’objet d’une filière de valorisation. Néanmoins, la fin de vie de quelques devices comme les smartphones ou les tablettes est encore mal gérée alors qu’ils ont un impact environnemental très important.

A l’heure où les entreprises acquièrent de plus en plus d’équipements en vu de favoriser la mobilité salariale, quelles sont les solutions envisagées pour un parc informatique (ou flotte mobile) en fin de vie ?

Des équipements informatiques toujours plus grands et toujours plus polluants.

Le saviez-vous ? Il faut 70 matériaux pour fabriquer un smartphone et les 3/4 de ses impacts environnementaux ont lieu lors de cette étape.

Et plus il est grand, mieux nous l’aimons ! Avec un écran d’environ 5 pouces minimum (on est loin des 1,8 pouces du 3310 de chez Nokia, taille parfaite pour jouer à Snake ceci dit), ils disposent tous de résolution Full HD, de capteurs photos et vidéos ultra performants, d’écrans super AMOLED etc., Bref, de quoi faire des smartphones et des tablettes nos outils de travail préférés et de ne plus vouloir s’en séparer. Néanmoins, nous ne sommes pas sans savoir que plus les écrans sont grands et plus les devices sont polluants.

Dans un même temps, la demande d’équipements mobiles en entreprise connaît une croissance exponentielle. La question de leur sortie de parc n’est donc plus anecdotique quand on sait que chaque année, environ 2 millions de tonnes de DEEE sont générés et que seuls 15 % des smartphones connaissent le recyclage comme fin de vie.

Sécuriser la fin de vie de vos équipements par leur rachat :

Les produits informatiques d’occasion, reconditionnés ou bien le recyclage de ces derniers sont autant d’alternatives à l’achat de produits neufs ou de leur destruction. La mise en place d’une démarche de valorisation offre de nombreux avantages, comme une réduction des coûts liés à l’acquisition de nouveaux terminaux par exemple.

Une autre solution comme la reprise de parc par des professionnels offre la possibilité aux entreprises de faire sortir les unités non fonctionnelles ou non désirées. Pour cela, leur traçabilité est indispensable. Rien ne serait pire que de se rendre compte que des données confidentielles ont fuité ou que l’unité promise au recyclage ne l’ai finalement pas été.

Le rachat des équipements informatiques passe par des process rigoureux qui s’opère dès la sortie du parc : les unités rachetées sont ensuite testées pour vérifier leur bonne fonctionnalité, puis, les données effacées grâce à des solutions reconnues et certifiées avant leur remise à neuf ou leur revente. Si les unités sont non-fonctionnelles, leur démantèlement et le recyclage sont alors effectués par des entreprises spécialisées. Pour garantir une sécurité maximale des process, toutes les étapes doivent être validées par les entreprises à qui sont rachetés les terminaux mobiles.

Il existe donc de nombreuses solutions quant à la gestion de vie des équipements informatiques pour éviter d’autres émissions de DEEE. Les questions écologiques soulevées par les politiques ont des conséquences directes sur les entreprises qui doivent aujourd’hui faire coexister leurs objectifs économiques et les enjeux du développement durable dans leurs stratégies. La gestion de leurs équipements en fait désormais partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *